Sécheresse vulvo-vaginale

Atrophie

Les organes génitaux féminins, comme tous les autres organes de notre corps, ne sont pas insensibles au temps qui passe, notamment lors de la ménopause. En effet, les tissus formant la région vulvaire sont particulièrement affectés par la baisse de la production d’œstrogènes. Or, sans œstrogènes, la muqueuse vaginale s'amincit, devient moins hydratée et donc se fragilise. Le vagin perd sa souplesses et son élasticité.

Les mécanismes de protection naturels du vagin perdent de leur efficacité. Le risque d'infections vaginales augmente. La gêne provoquée par ces changements physiologiques, peut nuire à la qualité de vie quotidienne des femmes.

Ces problèmes sont généralement dus à la perte d'élasticité de la muqueuse et se rencontrent plus particulièrement lors de la période de la ménopause. Ils peuvent aussi survenir chez des patientes en âge de procréer.



Traiter la Sécheresse intime, vaginale et vulvaire

les traitements usuels

Le traitement hormonal de la ménopause et les traitements estrogéniques locaux sont efficaces dans les premières années de traitement si la prise en charge est précoce. Mais l'efficacité diminue avec le temps et ces traitements sont contre-indiqués après cancers hormono-dépendants (seins, ovaires par exemple) alors même que les traitements du cancer aggravent significativement la trophicité intime.

SOINS NON INVASIFS PAR EFFET THERMIQUE

Traiter la Sécheresse intime, vaginale et vulvaire

Rétablir le bien-être sexuel

Il existe toute une série de symptômes associés à la ménopause. Certains, ignorés, méconnus, peuvent être douloureux, inconfortables et, dans certains cas fort embarrassants. Ces symptômes entrent dans le cadre de ce que l'on appelle le syndrome génito-urinaire de la ménopause.

Ce sont ceux qui touchent à l’intimité et sont liés aux modifications vulvo-vaginales et périnéales.

Aujourd’hui, nombre de ces cas peuvent être améliorés par une procédure simple, non chirurgicale, non hormonale, non invasive, non douloureuse, non-chronophage et qui ne nécessite aucune éviction sociale, aucun arrêt de travail.

Il en résulte dans une grande majorité des cas une élimination des symptômes urinaires autant que des sensations de brûlure et d’inconfort vaginal subis au cours des rapports sexuels.


- Le laser CO2

Depuis quelques années, les urologues et les gynécologues ont eu l’idée d’utiliser les propriétés du laser CO2 vaginal et d’adapter les mêmes principes que ceux utilisés pour le rajeunissement facial dans le but de reconstituer le lien de solidarité entre les deux organes, de redonner à la paroi vaginale son rôle de plancher actif.


- La Radiofréquence quadripolaire

C'est une technique qui vise les mêmes objectifs que le laser, et avec une efficacité démontrée dans de nombreuses études. La radiofréquence entraîne encore moins d'inconfort pendant la procédure avec une reprise immédiate des activités. L'effet thermique spécifiquement provoqué à travers de la paroi vaginale antérieure est suivi d’une stimulation des processus naturels de renouvellement cellulaire et de production de collagène au sein des tissus traités. Il en résulte une solidité accrue des liens tissulaires entre le vagin et les structures urinaires.

Appareil de Radiofréquence DQRF

Résultat de recherche d'images pour "EVA nova clinical radiofréquency vva"

La séance de radiofréquence vaginale dure environ 15 minutes. Le programme de traitement est de 4 à 6 séances espacées de 15 jours. Une séance d'entretien est nécessaire à 6 mois pour un effet à long terme.

INJECTIONS D'ACIDE HYALURONIQUE

Comment une injection d’acide hyaluronique peut-elle apporter le confort aux femmes souffrant de troubles vulvo-vaginaux ?

Les injections apportent de l'acide hyaluronique DESIRIAL ou DESIRIAL PLUS directement dans les tissus qui composent la zone vulvo-vaginale. Ainsi, le produit peut efficacement participer à l'hydratation de ces tissus. En outre, ce type d'injection provoque une pression mécanique qui agit indirectement sur les cellules qui composent la muqueuse vulvo-vaginale. Ces cellules voient alors leur activité augmenter. Ainsi, la synthèse des fibres de collagène et d'élastine est favorisée, ce qui participe aussi à l'amélioration de la qualité de la muqueuse vulvo-vaginale.

De nombreuses femmes sont sujettes à la sécheresse intime et vaginale, souvent causée par une insuffisance hormonale (liée à la ménopause par exemple).

En effet, la sécheresse vaginale peut vraiment être handicapante dans la mesure où elle est source d’inconfort pour la femme. En effet, elle provoque souvent des irritations, des démangeaisons, des rougeurs et des douleurs lors des rapports sexuels. Cette sécheresse apparaît souvent à la suite d’une grossesse ou à la ménopause. La prise de certains médicaments peut aussi en être la cause, tout comme certains facteurs psychologiques (le stress par exemple).

Le traitement des cicatrices de la sphère intime

Il peut exister une gêne liée à une cicatrice au niveau de leur sphère intime. Souvent, après une grossesse ou après une chirurgie, des cicatrices liées à ces interventions peuvent rester sensibles et occasionner des douleurs lors des rapports sexuels. L’intervention n’est possible que lorsque la cicatrisation de la zone lésée est parfaitement terminée, c’est à dire après environ 3 mois. Les effets sont quasi immédiats.


L’augmentation du volume des grandes lèvres

L’augmentation des grandes lèvres est une méthode efficace et sûre permettant aux femmes de lutter contre le vieillissement de leurs parties intimes, de renouer pleinement avec leur corps et de retrouver un équilibre dans leur vie sexuelle.

Cet acte consiste à augmenter le volume des grandes lèvres

vulvaires. Certaines femmes possèdent de façon congénitale une atrophie des grandes lèvres, pour d’autres le problème apparaît plus tardivement suite à différents facteurs :

– Des changements hormonaux liés à la ménopause

– Une perte de poids importante

Cette perte de volume peut ainsi provoquer un vieillissement accéléré de la sphère génitale lié à une accentuation de forces locales de frottement et de compression. Les grandes lèvres paraissent relâchées, déshydratées, comme si elles présentaient un excédent de peau. C’est là que les injections d’acide hyaluronique peuvent intervenir pour leur redonner structure et volume. Ce relâchement et cette perte de volume peuvent être à l’origine d’une gêne lors des rapports sexuels, ou de troubles de la libido. Ceux-ci s’explique par le fait qu’en se relâchant, les grandes lèvres perdent leur rôle de protection des petites lèvres et du vagin, créant un inconfort.

De même, l'atrophie des grandes lèvres peut être le facteur déclencheur d’une hypertrophie des petites lèvres et le fait restaurer un volume correct va enrayer ce mécanisme et éviter le recours à la chirurgie. On recrée ainsi une harmonie au niveau de la sphère intime.

Résultat de recherche d'images pour "EVA nova clinical radiofréquency vva"

INJECTIONS DE PRP

QU’EST CE QUE LE PRP ?

L’intervention de réjuvénation vaginale avec PRP est simple et rapide : environ 30 minutes, après une consultation approfondie. Comme pour tous les traitements à l’aide de PRP, un échantillon de sang de la patiente est prélevé, puis les globules rouges, le sérum et les plaquettes sont séparés par centrifugation. Les globules rouges sont écartés, et le plasma riche et pauvre en plaquettes est récupéré et activé à l’aide de chlorure de calcium.

L’injection se fait dans la partie supérieure de la paroi intérieure du vagin et du clitoris, ce qui provoque la prolifération de cellules souches qui régénère/renouvelle les facteurs de croissance des tissus. Cela induit la production locale de collagène et d'élastine aidant à épaississement de la paroi et à une meilleure hydratation du vagin, tout en stimulant l’excitation provoquée par le contact sexuel.

A QUI EST DESTINE LE PRP VAGINAL?

A toute femme désirant améliorer l’excitation sexuelle, en particulier dans les cas où le désir est altéré, et chez les femmes présentant une sécheresse vaginale.

QUE COMPORTE LA PROCÉDURE?

Le PRP contient une forte concentration de plaquettes sanguines et de protéines qui vont libérer des facteurs de croissance nécessaires à la formation de collagène et d’élastine.

COMBIEN DE TEMPS DURE LA PROCÉDURE?

L’intervention de réjuvénation vaginale avec PRP est simple et rapide. Après une première consultation approfondie, l’ensemble du processus, y compris la collecte du sang, le traitement de l’échantillon et l’injection pendant la thérapie dure moins d'une heure.

COMBIEN DE TEMPS SONT VISIBLES LES RÉSULTATS ET POUR QUELLE DURÉE?

L’augmentation immédiate de la paroi vaginale conduit rapidement à un résultat souhaité. L’intervention ne nécessite aucune interruption de l’activité des patientes. Les résultats peuvent être immédiats, mais quelques semaines sont parfois nécessaires pour qu’ils soient optimaux. Des résultats perdurant jusqu’à 18 mois ont été démontrés.

Il est donc souvent nécessaire de répéter le traitement après un an.

La stimulation du point G

Cette intervention permet d’augmenter la sensibilité de la zone G (Zone de Graffenberg) de la femme dans les cas de troubles de la libido avec anorgasmie secondaire.

Comment se déroule l’intervention?

Une anesthésie locale simple pourra être proposée par votre médecin gynécologue avant chaque injection, pour vous assurer un traitement indolore.

Les injections s'effectuent selon l'indication au niveau vulvaire ou à l'entrée du vagin. Une aiguille très fine est utilisée permettant de déposer le produit très superficiellement, juste sous la muqueuse à réhydrater.

Une autre injection pourra être réalisée juste sous le derme des grandes lèvres. Pour cela,une petite canule est utilisée permettant de déposer le produit le long des grandes lèvres, sans risque de lésion.

La procédure dure environ vingt minutes.

Quel est le résultat final?

Cette intervention renforce l'hydratation et permet de restructurer en partie votre corps, là où vous ressentiez un inconfort. La muqueuse devient moins inflammatoire et les symptômes associés diminuent. L'amélioration ou la préservation de votre qualité de vie constitue un bénéfice important du traitement et vous pourrez rapidement l'apprécier. Cependant le produit étant résorbable, les effets s'estompent avec le temps. Leur durée est d'environ 12 mois, une injection annuelle d'entretien est donc à envisager.